top of page
IMG_5747.HEIC

La prise en charge

Entamer une rééducation c’est se donner la chance de déceler, comprendre puis remédier aux troubles de l’écriture. Au-delà du seul travail sur le geste, il est important d’être attentif aux besoins de chaque individualité, avec sa sensibilité pour qu’écrire rime avec plaisir.

Lorsque l’écriture progresse, en particulier chez un enfant, que les remarques s’atténuent, qu’il en prend conscience, son comportement change aussitôt. Alors il intègre qu’il n’est pas responsable de sa mauvaise écriture et que celle-ci peut s’améliorer. Il est donc soulagé et reprend confiance en lui.
 
Il apparaît alors évident que la rééducation n’est efficace qu’avec l’accord du patient qui rentre alors dans une dynamique de vouloir s’améliorer afin de développer ses capacités.

Le bilan , le premier rendez vous

IMG_6367_edited.jpg
Avant toute rééducation, il est primordial d’effectuer un bilan afin d'identifier les freins graphiques et les réussites de l'enfant/adolescent.
 
Au cours de cette première rencontre sont effectués :
  • un entretien approfondi pour connaître le parcours personnel et scolaire du patient (anamnèse)
  • l’observation de la posture et de la tenue de l’outil scripteur
  • des tests de motricité, d'écriture et de vitesse
  • la présence de certains réflexes archaiques
  • l’étude des cahiers et des productions écrites
  • un échange sur les objectifs poursuivis
Cette première séance bilan inclut la prise de contact, le bilan et la mise en place des premières activités de remédiation.
la rééducation démarre alors au premier rendez vous !

Le compte rendu du bilan

Dès la première séance, un compte rendu de ce bilan est partagé, il sert de point de départ pour l'élaboration du programme de rééducation personnalisé.
 
Une trace écrite est ensuite diffusée pour notifier la prise en charge afin de travailler éventuellement en coordination.

Le travail effectué lors du bilan peut aussi amener à orienter vers d’autres professionnels (orthophoniste, orthoptiste, ergothérapeute, psychologue…).
IMG_5752_edited.jpg

Le programme de rééducation

IMG_5734 2.heic
IMG_5730.heic
La méthode utilisée en rééducation repose sur 6 étapes incontournables :
  1. Restaurer les réflexes primordiaux et consolider le choix de la main scriptrice
  2. Ancrer la bonne posture
  3. Installer la bonne tenue de crayon
  4. Consolider le tracé des lettres
  5. Travailler la fluidité et la prise de vitesse
  6. Développer une stratégie de copie efficace
La rééducation individuelle est ciblée en fonction des freins et aspirations de chacun et repose essentiellement sur des exercices variés et ludiques.
L’écriture n’est pas directement abordée, les premières séances ayant pour objet d’éveiller l’envie et le plaisir d’écrire, restaurer certains réflexes

Les séances au cabinet

En fonction des objectifs poursuivis et de l'autonomie envisageable, un programme personnalisé est alors construit :
  • soit autour de  rendez-vous de 45 minutes hebdomadaire pour un travail encadré directement avec le patient sans la présence des parents,
  • soit à travers des rendez-vous de 1 heure en présence des parents avec des séances  plus espacées (3 à 5 semaines) pour un travail supervisé et donc plus autonome avec une implication des parents
 
Chaque personne est unique dans sa capacité à s’investir, à être accompagnée, dans les troubles qui la touchent, la graphothérapie et la graphopédagogie apportent ainsi 2 techniques d’accompagnement qui permettent à chacun de construire une stratégie de remédiation gagnante en fonction de ses objectifs. La durée d’une rééducation de l’écriture est ainsi très variable.
 
IMG_5745.HEIC
IMG_5732 2.heic

L'implication personnelle

IMG_5729_edited.jpg
Un petit travail régulier et assidu quotidiennement, sur la base d’exercices transmis, est demandé afin d’assurer un bon suivi des séances et un changement des habitudes dans la durée. Le cerveau fonctionnant sur la répétition, ce suivi est primordial pour la réussite d’une rééducation. Il n’est d’ailleurs nullement question de copier des lignes d’écriture mais bien de restaurer, par le jeu, les gestes afin de remédier aux déficiences de l’écriture.

L'enfant, le parent et la rééducatrice forment ainsi une équipe ! L'investissement de chacun est gage d'une rééducation efficace, rapide et durable ! 


Réconciliés avec leur écriture et avec les encouragements des parents, enseignants, les enfants retrouvent ainsi confiance et estime de soi !

 
bottom of page